Ça devient inquiétant quand le gouvernement et des médecins commencent à se demander s'il faut soigner les non-vaccinés...

Faut-il soigner les cancers des poumons des fumeurs ?
Faut-il soigner le terroriste qui est gravement blessé ?
Faut-il soigner un migrant ?

Il faut soigner tout le monde, point barre. Les médecins ne sont pas juges.

#Gouvernement #Médecins #COVID19 #Vaccin

@stefofficiel du point de vu des soignants, c'est sans doute un poil plus complexe : la volonté de soigner tout le monde est probablement là (en tout cas elle devrait), mais la capacité à le faire risque de ne pas durer... si on se retrouve comme l'Italie au début de la pandémie, il faudra choisir... et d'un point de vu purement utilitariste, les vaccinés ont de meilleures chances de survie et sortent plus vite des soins intensifs (c'est forcément le bon choix, mais ça doit se discuter)

@silmathoron Faut aussi donner les moyens de soigner ! Sinon c'est trop facile de dire ça !

@stefofficiel non, ça n'a rien à voir : la politique du gouvernement est en dessous de tout et donc l'hôpital public est dans un sale état, c'est un fait.
Mais aujourd'hui et demain, avec la flambée d'omicron, on va devoir faire avec ce qu'on a, on ne fera pas magiquement apparaître des soignants... donc si (quand ?) la question se posera, faudra y répondre, point barre

@silmathoron @stefofficiel

mais c'est dingue d'entendre dire qu'un·e vaccinée est un meilleur choix de personne à soigner o_O

j'imagine que tu te rends compte de ce que tu dis et des impacts que ça peut avoir.

C'est la porte ouverte à …tout. Soigné parce que dans le "juste poids", dans la "juste glycémie" , la "juste vision", le "juste vaccin" o_O

le seul bon choix pour soigner est l'ordre d'arrivée et/ou l'urgence vitale. C'est tout

le gouvernement n'a qu'à prendre les devants et assumer

@Shinra @stefofficiel ce que je dis c'est qu'on peut arriver dans une situation où les soignants ne peuvent plus soigner tout le monde. Avec les données qu'ils ont ils savent qu'en fonction de l'âge, des antécédents, de l'état vaccinal, ils savent qu'à moyens donnés, ils peuvent soigner plus de gens en faisant certains choix, ou choisir de prendre par ordre d'arrivée. Les deux choix ont des conséquences, l'un des deux sauve plus de gens.

@silmathoron
Médecine de guerre en gros.

Mais en période de "paix" il est à mes yeux inconcevable que les équipes soignantes en soient réduites à faire des choix pareil.

Je peux en comprendre l'urgence effective et matérielle mais pas trouver ça normal

L'État est assassin

@stefofficiel

@stefofficiel @Shinra ah oui, je n'ai jamais dit que c'était normal (après, même si ça me fait mal de le dire, la situation est tout sauf normale, donc ça serait peut-être la merde même avec un état compétent).
Quoi qu'il en soit, le fait est que 1) c'est la merde 2) ça risque d'empirer jusqu'à peut-être la saturation totale (sinon des hopitaux, au moins du personnel soignant).
Dans ce cas là, je maintiens que s'il faut choisir qui est soigné et qui ne l'est pas, ça n'est pas évident

@silmathoron Surtout si les gens votent Macron... (ou s'abstiennent, c'est du pareil au même ! ) @Shinra

Suivre

@stefofficiel
Une discussion (en anglais sur le choix du non-choix)
hackers.town/@Anarkat/10762284

Quelqu'un dans le thread dit qu'il n'y a pas de décision éthique possible dans ces cas là.
Il me semble au contraire que si on considère qu'on ne sait pas juger de la valeur d'une vie (on considère donc que toutes les vies se valent) alors on peut facilement justifier de trier les patients pour maximiser le nombre de vies sauvées.
@Shinra

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Mastodon Chapril

Chapril, membre du collectif CHATONS, un projet de l'April. Une fois votre compte créé, vous pouvez notamment vous abonner au compte de l'April (l'abonnement au compte admin de cette instance étant automatique).