Rumex obtusifolius, le patience à feuilles obtuses.

Vivace. Se reproduit soit de manière sexué (graines porté par le vent/oiseaux) soit par drageonnement à partir des rhizomes (de >3ans).

Ses feuilles sont utilisées en légume (soupes...). Son pétiole peut être utilisé de manière analogue à la rhubarbe (confiture/tarte/...).

En Europe centrale, plus de 80 % des herbicides utilisés sur les prairies le sont pour la combattre.

Les feuilles on été utilisées pour envelopper le beurre.

Plus sur la patience :

Ses graines ne devrait pas lever dans un sol en bonne santé ; indique un tassement ou une hydromorphie.

Représente cependant un des obstacles principaux à la conversion vers l'agriculture biologique.

Elle recouvre plus de 5% de 10-15% des parcelles agricoles d'Angleterre et de Bretagne.

A été listé 32 insectes et 12 champignons consommant le rumex (qui se porte bien malgré tout !).

Plante métallophyte ; tolérer de hautes concentrations en fer, magnésium et manganèse.

Suivre

Encore plus sur la patience :

En breton on l'appelle "Kaol moc'h", le chou des cochons.

La racine d'un rumex peut atteindre jusqu'à 2,5m de profondeur.

Le désherbage mécanique (notamment par un rotovateur) peut être désastreux - couper sa racine en morceaux faisant autant de boutures.

Des expérience en circonstance de cannicules/sécheresse tendent à montrer le réchauffement climatique va rendre la patience encore plus envahissante (cycle de graine plus court et racines plus développées) !

· · Web · 0 · 1 · 1
Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Mastodon Chapril

Chapril, membre du collectif CHATONS, un projet de l'April.