Decryptualité a partagé

En réaction à la tribune de Roberto Di Cosmo, Stéphane Fermigier et Cédric Thomas, Décryptualité considère que le gouvernement français aura aussi besoin de revoir le modèle d'innovation et de développement.

april.org/decryptualite-du-18-

Pour le retour de Décryptualité, on se penche sur l'effervescence autour des réseaux sociaux de plus en plus contestés.

april.org/decryptualite-du-11-

Thierry Breton et Margrethe Vestager présenteront le 15 décembre une "refonte complète de notre régulation des services et marchés numériques" au niveau européen. Puisqu'il nous reste une semaine pour rêver au mieux et que Noël approche, nous dressons la liste de ce que nous aimerions voir dans un tel texte.

april.org/decryptualite-du-7-d

Grâce à la modélisation et la capacité à exploiter des gros volumes de données, l'informatique nous offre une nouvelle façon d'acquérir des savoirs.

april.org/decryptualite-du-30-

Un article de blog affirme que depuis un an, Openstreetmap a été investi par les "AFAM" (les GAFAM sauf Google). Les contributions "corporate" ont représenté 75% du total alors qu'elles en font normalement 25%. L'occasion de parler cartographie et de ce que ce développement représente en opportunité et en risque.

april.org/decryptualite-du-23-

joemorrison.medium.com/openstr

La presse nous offre plusieurs articles sur la question du libre dans la science. L'occasion de revenir sur le lien entre les deux mouvements et l'importance de renouer avec une science ouverte.

april.org/decryptualite-du-2-n

Décryptualité du 19 octobre 2020 - Le libre hors de l'informatique, de l'intérêt de distinguer entre bien commun et bien public.

april.org/decryptualite-du-19-

ERRATUM : un contresens a été fait au cours de la revue de presse, il est précisé sur l'article sur la page du podcast.

Dans la foulée de l'affaire du Cellmate, Décryptualité s'intéresse à ces applications de l'informatique qui peuvent directement nous mettre en danger.

april.org/decryptualite-du-12-

Décryptualité de la semaine : Cambridge Analytica exploite toujours l'omniscience de Facebook.

Les réalisateurs britanniques partis sur les traces de Cambridge Analytica ont découvert que l'entreprise vend ses services aux églises de l'Alt-right aux États-Unis pour qu'elles recrutent au sein des populations vulnérables.
Signe qu'un GAFAM comme Facebook est un acteur politique avant toute chose.

april.org/decryptualite-du-28-

Decryptualité a partagé

Transcription du Décryptualité du 15/09 publiée par @aprilorg,
« Occasion de faire un petit bilan de ce qui s'est passé pendant l'été et de se demander si nous sommes condamnés à nous répéter encore et toujours. »
Interviennent @lfievet2 et @echarp

april.org/bilan-des-vacances-d

Bonne lecture !

Plus anciens
Mastodon Chapril

Chapril, membre du collectif CHATONS, un projet de l'April.